Le printemps apporte des tics

Chaque année, nous nous réjouissons à nouveau pour le printemps après un long hiver sombre. Certes, les propriétaires de chiens promènent leurs quatre-pattes dehors par tous les temps par amour pour eux mais l’homme et l’animal se réjouissent encore plus des promenades quand il fait beau temps. Néanmoins, un souci que vous pouviez oublier pendant les mois d’hiver froids accompagne les températures croissantes. Un danger qui n’est pas à sous-estimer guette votre chien dans les prairies naturelles et la forêt où il joue de février à novembre; ce danger est celui des tiques.

Ces parasites se propagent de plus en plus en Suisse, sont actifs à partir de températures d’approximativement 7 degrés et se sentent particulièrement à l’aise à des températures dans les 20 degrés et pendant les orages humides.

Les tiques sont des arachnides qui se nourrissent du sang de leurs victimes dont ils ont besoin pour leur reproduction. Une tique peut recevoir son poids 200 fois sous forme de sang et pondre jusqu’à 3000 oeufs. Il s’agit déjà là de perspectives effrayantes. Ce qui est néanmoins beaucoup pire, c’est que les tiques peuvent transmettre diverses maladies aux humains et aux animaux.

Petits animaux – grand danger

La maladie transmise aux humains et aux animaux par les tiques le plus souvent est la borréliose. Selon des estimations, 900’000 personnes ont déjà été atteintes par la borréliose de manière chronique. On ne sait pas combien de chiens sont infectés ou ont déjà subi la maladie. Les statistiques seraient toutefois considérables car les chiens passent beaucoup plus de temps dans les herbes hautes ou les buissons bas que l’homme. C’est justement là que les tiques guettent leurs proies à des hauteurs de jusqu’à 1,5 mètres. Ils sautent sur le chien qui passe et cherchent sur son corps un endroit sur lequel ils peuvent s’imbiber.

Lorsque la tique reçoit le sang du chien, il trie les substances dont il n’a pas besoin et les rejette. C’est de cette façon que les agents pathogènes d’une tique porteur de la borréliose entrent dans la circulation du chien. Suite à une période d’incubation de 2 à 90 jours, le chien infecté commencera à souffrir de fièvre et de manque d’appétit. Il se peut qu’il boite à cause d’une inflammation de l’articulation ou qu’il semble généralement malade et apathique. Cependant, la maladie reste parfois inaperçue parce qu’aucun des symptômes nommés ne survient. Le coeur et les reins se font très souvent endommager au stade final.

Mais les tiques peuvent aussi infecter les chiens avec la babésiose, l’anaplasmose ou avec la méningite (méningo-encéphalite à tiques). Exceptée l’anaplasmose, toutes ces maladies peuvent avoir des issues graves, voir même fatales.

Les chiens à poil long sont particulièrement en danger

Une morsure de tique n’est donc pas qu’une source d’irritation mais met sérieusement la santé de votre chien en danger. Les amis des animaux responsables devraient donc prendre la protection contre les tiques très au sérieux pour le bien de leurs chiens. Le chien devrait être examiné rigoureusement après chaque promenade dans la nature. Si vous êtes chanceux et vites, vous attraperez le tique avant sa morsure. Les tiques peuvent particulièrement bien se cacher sur les chiens à poil long. Dans ce cas, un peigne est d’un service excellent. Les arachnides dangereux cherchent méticuleusement l’endroit sur lesquels il s’accrocheront. De préférence, ils choisissent des parties corporelles bien irriguées comme le cou, les oreilles, le ventre ou le visage.

Mais il est aussi important de retirer les tiques aussi vite que possible au cas où ils ont déjà commencé à sucer du sang. Les parasites rejettent les agents pathogènes qui sont éventuellement présents dans leurs intestins plus fortement qu’après 12 à 24 heures.

À fin de retirer un tique, pincez le plus près possible de la peau du chien avec une pince à tiques ou vos ongles et retirez le doucement et précautionneusement. Vous ne devriez en aucun cas étaler de l’huile ou de l’adhésif sur les tiques comme ça l’est conseillé parfois. Ça ne sert absolument à rien, les tiques ne lâcheront pas prise mais transmettront plus de substances potentiellement dangereuses à leurs victimes à travers leur sang.

Chasser les tiques avant la morsure

Même si les tiques sont vite trouvés et retirés, le danger d’une infection persistera encore. Une protection pour chiens contre les tiques qui évite d’avance que les parasites dangereux s’installent sur votre ami à quatre-pattes est donc la meilleure solution. Les colliers antipuces qui délivrent des substances mortelles aux parasites et qui, en plus, effraient les tiques et les puces avec leur odeur sont largement répandues.

Cependant, cet antitique n’est pas inoffensif pour les chiens et les humains. Il existe des chiens qui sont sensibles aux substances que le collier délivre à la peau. Ils commencent à baver fortement, à s’agiter et peuvent même recevoir des problèmes de coeur.

Si votre chien portait un collier antipuce, vous devriez veiller à ce que vos mains soient lavées rigoureusement après l’avoir caressé. Si vous avez plusieurs chiens qui se lèchent entre eux parfois, les animaux recevront possiblement plus de toxiques qu’ils ne peuvent tolérer de cette façon.

Une lutte contre les vermines avec des gouttes spot-ons aura des conséquences similaires. Pour cela, des substances chimiques se font verser de goutte en goutte entre les épaules du chien à fin d’effrayer et de tuer les tiques et d’autres parasites. Le chien ne devrait pas être caressé pendant les 12 premières heures qui précèdent le traitement si possible. Après cela, le poison se sera installé, propagé sur la peau de l’animal et sera entré dans son sang. Ceci est aussi une méthode de traitement que les chiens robustes surmontent d’habitude sans symptômes visibles mais sous lequel les animaux sensibles souffrent de temps en temps. Dans les ménages dans lesquels des petits enfants habitent, les colliers antipuces ne devraient pas être utilisés par mesure de sûreté ou seulement l’être en cas d’urgence absolue. Mais que faire si vous, propriétaire de chien responsable, voulez protéger votre animal de compagnie contre les tics d’un côté et éviter les préparations chimiques de l’autre parce qu’ils peuvent être dangereux pour les hommes et les chiens?

Gâcher le gout aux tiques sans mettre les chiens ou les humains en danger

Dans le cas idéal, une préparation contre les tiques ne devrait pas être un fardeau pour le chien et ne devrait pas causer de dangers pour la santé des adultes et des enfants proches de l’animal. Jusqu’à maintenant, beaucoup de propriétaires de chiens ont dû apprendre le fait que les substances actives purement biologiques et donc inoffensives n’impressionnent peu ou pas du tout les tiques. Que ce soit un collier d’ambre, de l’huile de géranium ou de l’huile d’arbre de thé, ces substances inoffensives ont un effet plutôt faible ou inexistant.

Néanmoins, il n’y a pas longtemps, on a scientifiquement prouvé qu’une substance complètement inoffensive pour les hommes et les chiens qui est même comestible fonctionne à merveille contre les tiques. Des employés de l’université FU Berlin ont examiné l’effet de l’huile de coco comme moyen de protection contre les tiques et d’autres parasites. Ils ont pu constater que l’acide laurique empêche les tiques de s’installer sur l’homme. On part du principe que les résultats de cette recherche scientifique sont valables pour les chiens et les chats.

Les scientifiques travaillent avec une substance contenant 10 pour cent d’acide laurique. La concentration de la substance était donc clairement plus faible que celle de l’huile de coco naturelle. Toutefois, le test a eu des résultats impressionnants. 88 pour cent des tiques se sont laissés tomber de la peau sur laquelle la substance avait été étalée et se sont enfuis. Au fait, cet effet est connu depuis des centaines d’année dans les pays ayant un climat humide et chaud comme l’Inde par exemple. Là-bas, les personnes étalent de l’huile de coco sur leurs bras, jambes et têtes avant de se promener dans la nature libre.

Mais comment l’huile de coco peut-elle donc être pratiquement utilisée comme protection contre les tiques pour les chiens?

Au début du traitement, l’huile native devrait être étalée sur le chien tous les jours avant de se promener. À des températures de chambre, l’huile de coco est solide mais elle s’adoucit très rapidement sur la peau chaude. Selon la taille de votre chien, prenez-en une portion de la taille d’un pois à celle d’une noix entre vos doigts, formez la et puis étalez l’huile sur la paume de vos mains. Caressez ensuite la fourrure de votre chien avec vos deux mains. Pour cela, faites particulièrement attention aux parties du corps préférées des tiques, donc le visage, les oreilles, le cou et le ventre. À fin de l’étaler sur le visage et les oreilles, vous pouvez aussi mettre un peu d’huile sur une serviette douce.

Vous devriez néanmoins rigoureusement examiner votre chien après les promenades comme il se doit avec chaque autre moyen de protection contre les tiques. Si vous trouvez des tiques, vous prendrez un peu plus d’huile de coco et/ou vous l’étalerez plus précautionneusement.

Après deux semaines, vous pourrez passer à un traitement plus rare chez beaucoup de chiens, surtout chez ceux à poil court. Il suffit de souvent étaler l’huile sur le chien deux ou trois fois par semaine.

De plus, il est utile de régulièrement mélanger un peu d’huile de coco avec la nourriture de votre chien car un taux d’acide laurique haut dans le sang effraie encore plus les tiques. Outre, l’huile de coco est un supplément nutritif précieux et facile à digérer dont l’effet positif sur les virus, les bactéries et les champignons est également connu pour l’utilisation intérieure.

L’huile de coco agit aussi contre les puces et les acariens

L’huile de coco chasse aussi fiablement les puces chez les chiens. Si les puces se sont déjà installées dans la fourrure avant le traitement, l’acide laurique dissoudra sa cuticule chitineuse et les parasites pénibles mourront.

Les acariens d’automne qui comme tout les tiques, vivent de préférence dans les prairies et aux bords des chemins, préoccupent beaucoup de chiens dans les mois d’août à octobre. Leurs morsures mènent à de démangeaisons angoissantes et à des inflammations et les chiens se mordent les pattes jusqu’à ce qu’elles saignent. Ici aussi, l’utilisation d’huile de coco est un moyen de prévention qui empêche les morsures des acariens d’automne et qui les chasse.

Une belle fourrure et des pattes saines

Si les pattes sont déjà endommagées par des morsures d’acariens, l’huile de coco apaisera les démangeaisons et guérira ou empêchera les inflammations. Si le chien se lèche les pattes, cela ne lui nuira pas. Si l’on veut que l’effet de l’huile de coco dure plus longtemps, de petites chaussettes aideront. Vous pouvez éviter des dégâts causés par le sel routier, le granule, la glace et le grand froid en hiver en étalant de l’huile de coco sur les pattes. À chaque saison, les pattes de chien resteront veloutées à travers le soin à l’huile de coco. Les crevasses et lésions cutanées sur les coussinets disparaîtront ou ne surviendront même pas.

Un bel effet secondaire de l’huile de coco chez les chiens, qu’il s’agisse de l’utilisation extérieure ou intérieure, consiste du fait qu’elle ne chasse non seulement les parasites mais aussi qu’elle rend la fourrure douce et brillante.

Si vous étalez de l’huile de coco native sur votre chien régulièrement, vos mains deviendront veloutées en même temps. Et qu’est-ce qui parle contre le fait de protéger ses propres bras et jambes contre les tiques et d’autres parasites avec l’huile de coco parfumée et soignante?

Les vers et les giardias n’aiment pas l’huile de coco

Outre l’ectoparasites comme les tiques et les puces qui attaquent notre peau à l’extérieur, les endoparasites sous forme de vers ou de giardias s’installent dans l’intestin des chiens et s’y multiplient rapidement. Entre-temps, de nombreux vétérinaires déconseillent la vermifugation préventive des chiens. Le soupçon que les endoparasites développent une résistance contre les vermifuges chimiques à la longue existe. De plus, beaucoup de chiens réagissent mal aux substances qu’ils avalent lors de la vermifugation.

Une fois que les vers ou les giardias se soient confortablement installés dans l’intestin du chien et se soient multipliés de telle façon à ce que l’animal souffre de symptômes sous forme de diarrhée, de manque d’appétit etc., une vermifugation est presque inévitable.

Le chien est particulièrement susceptible à de nouvelles infections d’endoparasites pendant et juste après ce traitement. Dans ce cas un traitement à l’huile de coco peut donc aussi être utile. Mélangez simplement une cuillère de thé d’huile de coco dans la nourriture par 20 kilogrammes de poids. Vous ne devriez cependant pas donner une dose d’huile trop grande à votre chien car la graisse peut à nouveau provoquer la diarrhée. Une cure de quatre semaines s’est avérée bonne après une rencontre avec des vers ou des giardias. L’effet de l’huile est dû au fait qu’elle se fixe sur les muqueuses intestinales et empêche ainsi l’incubation de parasites. Ceux-là ne peuvent pas s’installer et seront ensuite excrétés. L’addition régulière d’huile de coco à la nourriture est donc une possibilité exquise pour protéger les chiens contre les vers et les giardias. Les substances chimiques d’une vermifugation de votre chien pourront ainsi être empêchés avec des moyens conventionnels et les parasites ne développeront pas de résistance envers les vermifuges. De plus, la voie orale d’huile de coco soutient la défense contre les ectoparasites comme les tiques et les puces.

Pour conclure, on peut dire la chose suivante sur l’huile de coco pour les chiens: utilisé intérieurement et extérieurement chez les quatre-pattes, cet aliment nutritif agit contre un grand nombre de parasites et tout en faisant cela, n’est non seulement inoffensif mais plutôt même sain et délicieux.

Les flocons de coco – les chiens l’aiment, les vers cherchent la fuite

Tout comme l’huile de coco, les flocons de coco qui sont aimés par la plupart des chiens représentent un moyen de prévention efficace contre les vers et les giardias quand ils sont utilisés comme supplément nutritif. Tout comme l’huile de la noix de coco, ils contiennent l’efficace acide laurique. De plus, les flocons riches en fibres alimentaires créent une surface qui complique l’installation des parasites dans l’intestin.


Passende Produkte

KokosPalme.ch Newsletter

Erhalten Sie 1 - 2 x pro Monat informative Beiträge, Rezepte & Aktionen.
Ihre E-Mail wird nicht weitergegeben. Sie können sich jederzeit mit einem Klick abmelden.

 

Versand

Beratungen / Bestellungen

Montag - Freitag:
9.00 - 12.00 Uhr
13.00 - 17.00 Uhr

071 230 05 06

Zahlung